4 innovations pour sauver la planète

Composition d’un chewing-gum
18 juin 2015
océan

pollution océan

Le terme « sauver la planète » peut apparaitre prétentieux mais en ces temps obscures où le climat se dérègle tout projet innovant en vue de ralentir la mort de notre environnement est le bienvenu. Chaque idée a sa place. L’année 2014 fut la plus chaude en France et en Europe depuis 1900. Rien n’est du au hasard et l’activité de l’homme serait vraisemblablement la cause de la 6 ème crise biologique majeure. Mais l’homme peut aussi réparer ces dommages ! Après tout pourquoi ne pas être optimiste et voir un futur plus propre que notre présent au lieu de l’imaginer comme une véritable poubelle. Les nouvelles technologies, toujours plus propres et la prise de conscience mondiale (enfin presque) sur la question de l’environnement pourraient nous faire croire en des jours meilleurs.

Voici quelques projets innovants qui peuvent faire pencher la balance. Bien entendu la liste est loin d’être exhaustive mais nous en avons sélectionné 4 :

Solaren

 

Solaren est une société californienne qui a pour ambition de capter les rayons solaires pour les transformer en énergie . Jusqu’ici rien de bien révolutionnaire, puisque les panneaux à énergie solaire existent déjà depuis un moment. Mais la spécificité de Solaren sera que la captation de l’énergie solaire s’effectuera directement dans l’espace. En effet, le but de Solaren est de déployer des satellites dotés de panneaux solaires. Le projet devait aboutir à la base en 2016 mais finalement le lancement est prévu à la fin de la décennie. Ce système devrait permettre de connecter les panneaux solaires à la terre par ondes radio. Sur terre, ces ondes seront transformées en chaleur puis en énergie. Il est prévu que Solaren fournisse 200 Mégawatts de courant continu grâce à ces panneaux dans l’espace. Après avoir vu la sonde Phileas se poser sur un astéroïde autant dire que ce genre de projet n’est plus considéré comme de la science fiction.

Solaren

Un aperçu de ce que pourrait donner un satellite Solaren

 

The Ocean Clean Up

 

Boyat Slat un jeune hollandais de 20 ans s’est donné comme objectif de nettoyer les océans. Il faut savoir que plus 8 millions de tonnes de plastique se retrouvent dans l’océan chaque année. Les répercutions sont multiples sur le plan écologique. Au moins 1 millions d’oiseaux et 100 000 mammifères marins meurent chaque année à cause de ce plastique. C’est une grande menace pour l’écosystème marin, plusieurs espèces risquent de disparaître. De plus, cela peut poser un problème direct à l’homme. L’être humain, étant en haut de la chaîne alimentaire, peut être amené à manger du poisson pêché dans ces eaux. Ces mêmes poissons auront absorbé du plastique qui contient des produits toxiques. Et ainsi de suite… Le nettoyage des océans est un grand défi en terme de politique environnementale et il est en passe d’être réussi. Ce jeune homme de 20 ans a imaginé une sorte de barrière qui pourrait récolter tous ces déchets. Les premiers résultats sont prometteurs si bien qu’il a réussi à lever 2 millions de dollars de fond pour créer la plus grande structure jamais déployée sur l’océan. Cette structure sera placée à Tsushima une île entre la Corée du Sud et le Japon. Grande de 2000 mètres, elle fera office de test car le véritable objectif de Boyat Slat et de créer une structure de 100 km pour nettoyer l’océan Pacifique.

Pollution océan

Le projet pas si fou de Boyat Slat

 

EcoGranic

 

Commercialisé depuis 2 ans, l’ecoGranic est un pavage urbain, développé par la société espagnole PVT, qui purifie l’air. En clair, c’est un revêtement de chaussée écologique de nouvelle génération capable de dégrader les oxydes d’azote. Comment cela fonctionne? Les dalles ecoGranic possèdent sur la face visible un catalyseur qui s’active avec la lumière, un peu comme les plantes et la photosynthèse. Ce catalyseur transforme les gaz polluants (oxyde d’azote etc…) en produits inoffensifs pour la santé sans pour autant avoir un impact sur l’environnement. Il serait capable d’éliminer près de 80% des gaz polluants dans une agglomération urbaine ainsi que 75% des particules fines. Il aura fallu 5 ans pour que les scientifiques espagnols mettent au point ce revêtement. De plus, son pouvoir dépolluant n’est pas dégradé par le temps ce qui lui confère une activité illimitée.

revêtement écologique

Exemple de dallage ecoGranit

 

Smart Grid

 

Le Smart Grid entre dans la panoplie de ce que l’on appelle la « ville intelligente ». Le Smart Grid qui peut être traduit comme « grille intelligente » est en quelque sorte un réseau de distribution d’électricité intelligent. C’est-à-dire que tous les aspects énergétiques sont gérés de façon optimale grâce aux nouvelles technologies informatiques. En effet, le but est d’améliorer l’efficacité du système énergétique en régulant informatiquement la production, la distribution et la consommation. Si bien qu’aucun gaspillage n’est possible. Voilà ce qu’est un réseau électrique intelligent. De ce fait en maîtrisant mieux notre consommation d’énergie, cela permet d’en réduire le coût d’une part mais surtout cela permet de lutter contre le réchauffement climatique et les émissions d’effet de serre. Mieux maîtriser notre consommation est un des enjeux majeurs de notre siècle et grâce à ce type de filtre informatique nous sommes en passe de partiellement réussir ce pari. Grâce à ce réseau intelligent diligentant notre consommation énergétique, l’Europe pourrait sécuriser son alimentation électrique tout en développant les énergies douces et renouvelables. Cela permettra aux horizons de 2050 d’avoir un réseau électrique uniquement alimenté par des énergies propres. Ce système de Smart Grid entre dans un projet encore plus vaste : celui de la « ville intelligente ». Ce sont des villes qui sont capables de mettre en oeuvre des infrastructures communicantes pour améliorer le confort des concitoyens et être plus efficace. En diminuant le gaspillage par exemple, nous faisons un grand pas vers une planète plus propre. Une ville intelligente doit mutualiser tous les aspects essentiels de la vie en communauté (eau, gaz, électricité, transports, services d’urgence, services publics, bâtiments, etc..) de la même façon que le Smart Grid.

ville intelligente

Petit schéma explication du site www.smartgrids.eu

Ces innovations ne sont qu’une goutte d’eau face au vaste chantier qui attend l’humanité. Néanmoins les projets existent sans pour autant verser dans l’utopie. L’ecoGranit est commercialisé depuis 2 ans même si celui-ci ne peut pas régler le problème des particules fines à lui tout seul et d’autres tests sont indispensables. Nous venons petit à petit vers la ville intelligente et le projet du jeune hollandais est en bonne voie.

 

Et vous? Connaissez vous d’autres innovations pour une planète plus propre?