Qu’est-ce que la valorisation des déchets ?

Zéro Déchet : Quelles sont les démarches à entreprendre ?
6 mars 2019
challenge réseaux sociaux
Les challenges écologiques sur les réseaux sociaux
27 août 2019

La question est pertinente, justifiée et ne peut-être que bonne à poser : en effet, recycler, c’est bien, mais connaître réellement la finalité de ces gestes au quotidien, c’est mieux. Dans cet article, vous trouverez le chemin de vos déchets et des exemples de grandes marques ayant également pour objectif :  la préservation de notre planète et la diminution de leurs impacts environnementaux. 

« Rien ne se crée, tout se transforme » : concrètement qu’est-ce que la valorisation des déchets ? 

Pour commencer, la valorisation des déchets est un système composé de différentes opérations perpétrées sur un objet inutile pour le rendre de nouveau utile. Cela peut permettre de créer un nouveau matériau ou un produit avec une qualité égale ou supérieure à la précédente. Une aubaine donc. 

Au niveau local qui s’occupe de nos déchets ? 

En Corse, nous avons la SYVADEC (le Syndicat public de Valorisation des Déchets Corse) ayant pour dessein la valorisation des déchets grâce au tri réalisé par les différentes collectes séparatistes de ses collectivités adhérentes. Les objectifs de cet organisme ne cessent d’évoluer au fil des années et de se renforcer. 

Déchets

Valorisation des déchets

Le cycle de nos déchets 

Le changement est à porté de main dans le monde du recyclage. Nos déchets traversent plusieurs étapes avant de vivre une seconde vie dans la peau d’un autre objet. Ce système est d’une importance capitale dans le domaine de l’environnement. 

1. La collecte 🖐🏽

La collecte se fait grâce aux différentes poubelles de couleurs dans les villes pour récolter les détritus. Cette première partie consiste à trier les déchets et les acheminer vers un centre de traitement approprié. Les institutions mettent à disposition un calendrier de collecte des déchets, vous informent des jours et des heures de ramassage. 

2. Le traitement de ces déchets 

Il existe trois formes de traitement des déchets associant trois technologies complémentaires : 

Le tri mécanique 

Les déchets sont triés à partir de vrac, c’est-à-dire détacher les déchets recyclables au non-recyclable pour les acheminer ensuite vers un circuit de recyclage ou d’incinération. Cela est également nommé la valorisation matière.

Le tri biologique

Les déchets compostages peuvent produire du terreau ou du biogaz, que l’on connait également sous le terme de « valorisation organique« . 

Le tri thermique par incinération 

Les déchets sont réduits en cendres, cette technique peut servir à produire de l’électricité, mais est également source de pollution. Cela peut également être défini comme de la valorisation énergétique. 

Dans cette optique, un nouveau système a vu le jour : la pyrolyse. Les déchets sont chauffés entre 400° et 600°. Ils sont soumis donc à une réaction thermique  afin de se décomposer. Les déchets sont alors utilisés en tant que combustible liquide, solide ou gazeux. 

3. La valorisation des déchets et le recyclage

Le recyclage est un mode de traitement des différents déchets permettant d’économiser des matières premières, de minimiser la pollution dans le but ultime de préserver les ressources naturelles de la terre. 

En terme de recyclage, nous parlons souvent de petits gestes au quotidien, comme par exemple lorsque vous jetez vos mégots et/ou chewing-gums dans nos Gumégo Box

Cependant, même les multinationales, disposant de moyens financiers conséquents pour limiter leur impact environnemental sont impliquées. Voici quelques exemples : 

  • Coca-Cola se lance un défi de taille d’ici 2030, celui recycler toutes les bouteilles et canettes tout en sachant que la compagnie sort chaque seconde plus de 4000 bouteilles de ses usines. En Belgique et au Pays-Bas, Coca-Cola joue la carte de la provocation en invitant à ne pas acheter ses boissons, si le recyclage ne suit pas derrière.  « N’achète pas Coca-Cola si tu ne nous aides pas à recycler » un message provocateur d’une campagne publicitaire prouvant que Coca-Cola veut (réellement?) être un acteur responsable.
Valorisation des déchets

Valorisation des déchets : Coca Cola

 

  • H&M veut redorer son image suite au scandale survenu 6 ans auparavant. Une rumeur persistante déclarait que la marque suédoise brûlait 12 tonnes de vêtements par an, soit prêts de 60 tonnes de vêtements réutilisables depuis 2013… En 2017, le géant du prêt-à-porter recycle désormais vos vieux habits. Pour cela, il suffit d’amener les vêtements que vous n’utilisez plus dans leurs magasins et recevoir un bon de réduction. Les règles sont simples, il faut au minimum 6 articles par sac. (1 sac = un bon de réduction de 15 %) 👗

 

  • IKEA propose plusieurs solutions de reprise pour les meubles usagés avec ce slogan «Chez IKEA, on aime tellement nos meubles, qu’on les reprend ! ». Effectivement, la marque suédoise propose de reprendre vos anciens meubles en magasin en échange d’une carte cadeau. En magasin, ces meubles de seconde main se trouvent à la « Bonne Trouvaille » où il y a les articles d’expositions et les articles rapportés proposés aux clients à prix réduits. 🛏

Puma, Marks & Spencer, Renault, Ford, Vodafone… Nombreuses sont les marques adoptant également cette nouvelle forme de recyclage et de valorisation des déchets. ♻️

Certains diront qu’il ne s’agit que de purs objectifs marketing pour valoriser leur image de marque, et vendre toujours plus (mais n’est-ce pas le but d’une entreprise?), d’autres penseront que si l’objectif est marketing et commercial au moins les multinationales prennent conscience de leurs impacts environnementaux et font des efforts pour les limiter. Doit-on choisir un camp pour avoir une opinion? Nous pensons humblement que c’est à chacun d’entre nous d’être responsable de ses actes et faire au mieux pour la préservation de notre planète…